Tour de Lombardie (Il Lombardia) # Bauke Mollema remporte sa plus belle victoire en solitaire! Tour de Lombardie (Il Lombardia) # Bauke Mollema remporte sa plus belle victoire en solitaire!
Parti seul dans le Civiglio, Banke Mollema poursuit son effort dans la descente menant au San fermio della Bataglia et résiste sûrement à la... Tour de Lombardie (Il Lombardia) # Bauke Mollema remporte sa plus belle victoire en solitaire!

Parti seul dans le Civiglio, Banke Mollema poursuit son effort dans la descente menant au San fermio della Bataglia et résiste sûrement à la meute lancée derrière lui quoique désorganisée. Ni Roglic parti à sa poursuite, Ni Valverde, Woods ou Fuglsang ne reverront le néerlandais de la Trek-Segafredo! Une superbe victoire fabriquée à la soquette …

Ils étaient 174 au départ ce matin avec un DNS, celui de Francesco Romano (Bardiani-CSF) qui devrait assurément nous manquer sur ce Lombardie 2019. 10h40, c’est parti pour 243 bornes sous une météo a priori clémente et une température idéal pour tourner les jambes (16°).

Comme nous pouvions le prévoir eu égard les 243 km du jour, une échappée (8 unités) s’est dessiné ce “matin”. Sa composition: Fausto Masnada (Androni-Sidermec), Davide Ballerini (Astana), Enrico Barbin (Bardiani-CSF), Toms Skujins (Trek-Segafredo), Cesare Benedetti (Bora-hansgrohe), Rémi Cavagna (Deceuninck-Quick Step), Petr Rikunov (Gazprom-Rusvelo) et Marco Marcato (UAE Team Emirates). 

L’écart n’est pas anodin, avec presque 6′, tandis que les 8 fuyards ont franchi le Colle Gallo …

Le peloton devrait gérer cette échappée jusqu’aux abords de la Madonna del Ghisallo (km 170.2 pour son pied). Après 70 km de course, 5’30” d’avance pour Rémi Cavagna (Deceuninck) et ses compagnons du jour.

Une échappée sous contrôle en effet puisque l’écart baisse sensiblement malgré la décontraction dans le peloton 🙂 … à mi-course, 3’50” à l’ardoise.

Movistar, mais surtout Jumbo-Visma et Ineos se placent à l’avant du peloton en chasse. Provisoirement …

La Madonna del Ghisallo, l’échappée explose! Cavagna, en forme, s’extirpe du groupe. Il est poursuivie par Skujins, puis par Masnada. Un trio en tête avec environ 2’30” sur le peloton. Les choses sérieuses commencent avec ponctualité! Il reste 70 bornes! Skujins (le champion de Lettonie) a néanmoins sauté!

La INEOS est vu en nombre à l’avant du peloton. On aperçoit du Jumbo-Visma et du Bora-Hansgrohe. Devant Masnada décroche Cavagna à 69 km de Côme.

Skujins a repris Cavagna et cible désormais Masnada. Montée intelligente pour le letton. de la Trek-Segafredo. Mikel Landa (Movistar) alourdit sa collection de DNF. Au revoir Mikel! Il reste 60 km, 1’57” pour Masnada. Skujins est finalement parvenu, difficilement, à faire la jonction. le duo fait la descente vers le pied du Sormano ( 5,1 km à 6,6% puis 1,9 km à 15,8% (max : 27%) … Bob Jungels est en contre derrière. Il reprend Cavagna, accompagné de Marcato (rescapé de l’échappée initiale).

A 55 km, Rolland (!), Brambilla et Geshke sortent du peloton a quelques minutes du Mur de Sormano! Tao Geoghegan Hart prend les choses en main dans le peloton et réprimande le trio. 1’30” pour Masnada et Skujins, Jungels les a en point de mire. On va attaquer le Mur (1.9 km).

Tao GH (INEOS) imprime un gros rythme dans le peloton et réduit ‘lécart à 40”. A 52km du but, les deux hommes de tête inaugure le mur de Sormano. Konrad accelere dans le peloton, Sosa prend le relais dans le peloton. Majka est vu en tête, avec Woods, Sosa et Latour. Jungels et Skujins sont repris par ces 4 hommes. Pas de réel écart significatif. La movistar se place à l’avant du peloton. Sepp Kuss remonte activement. Fin de l’échappée! La route est étroite, pentue! Ciccone hausse le rythme à 51 km du but. Nouvelle cassure. Gaudu met une cartouche pour revenir sur le petit groupe de tête, Nibali le chasse. Esteban Chaves saute dans le mur! Ciccone, Gaudu, Fuglsang, woods, Majka, Sosa, Latour … sont devant. Ruben fernandez (Movistar) fait le travail pour Valverde dans le peloton. On approche la fin du Mur de Sormano. Valverde bouche le trou.

Roglic temporise. Le peloton est décimé! La bascule … il reste 50 bornes! Les principaux favoris sont là. Fuglsang (Astana) fait al descente en tête. Bernal, Sosa, Roglic, Nibali, Gaudu, Ciccone, Majka, Woods, Sosa, Latour, , Valverde et quelques autres prennent sa trace. Formollo en chasse-patate sur cette descente technique. Quelques grappes de coureurs rentrent dans le groupe de tête. 12 km avant le pied du Civiglio! Buchmann (Bora) et Tim Wellens ont pris quelques longueurs.

On attaque le Civiglio (4.2km à 9.7%). Buchmann lache Wellens! Roglic, Woods, Valverde, Fuglsang, Latour, Gaudu … le chassent et devraient le reprendre vite. Mollard résiste. Sosa est là. Gaudu sort, Woods le suit! Sosa est mieux que Bernal. Statu quo.

Nibali, Kuss sautent. Valverde boite. Sosa réagit. Valverde dépose Buchmann. Woods, Gaudu et Roglic sont les mieux placés derrière. yates, Formollo sautent! On est dans le vrai. regroupement. Valverde, Roglic, Gaudu, Woods. latour, Majka, Fuglsang, Sosa, Bernal. Attaque de Mollema, franche! Aucune réaction et un écart. Temporisation dans le peloton, Yates et Formollo reviennent. Haig est là aussi. Majka tente de relancer. Sosa et Latour sont à l’avant. Mollema (trek) poursuit son effort. Latour sort, séchement, pris en chasse par Sosa. 28” pour Mollema. Woods, Gaudu, Roglic accélerent aussi. Roglic est à son aise. 18 km du but! Latout en remet une, Woods se cale dans sa roue! Roglic en sangsue. latour acte 3! Roglic au train revient. Sosa dans le dur.

Latour, Roglic, Gaudu, Valverde, Bernal, Mas, Woods et Haig. Mollema est seul en tête avec 17”. Latour acte 4! L’écart est fait … Roglic se décide à réagir. Mollema relance à son tour. Roglic hausse le ton. Mollema a 16” sur Latour et 24” sur le groupe Roglic à la bascule. Il reste un peu plus de 15km. Valverde accelere dans la descente! Mollema désormais dispose de 26” sur Latour et 33” sur Valverde et consorts! Il restera une difficulté avec le San Fermo della Battaglia (2.9km à 6.5%). Latour repris dans la descente.

Mollema jette tout dans la descente. Derrière, on a Valverde, Roglic, Woods, Gaudu, Fuglsang, Latour, Majka, Buchmann et Haig. Sosa, Mollard et Yates reviennent. Mollema dispose de 40” à 10 km du but. Le pied de l’ultime ascension se situe à 8 km du but.

Roglic met uen boîte sur le plat! Le slovène de la TJV se lance dans un CLM individuel. Mollema ne faiblit pas dans les rues de Côme, 44” sur Roglic et 52” sur le peloton. Voici le pied de la bosse. Roglic a 31” à refaire sur le néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo). Il reste 7 km. Derrière, Valverde, Gaudu et Woods sont à l’avant. Woods accelere, Valverde et Fuglsang le suivent. bernal aussi. Plus difficile pour Gaudu et Mas. Valverde met une boite et fond sur Roglic. Fuglsang s’accroche, Woods temporise. Bernal souffre. Fuglsang contre en reprenant Roglic. valverde suit. Woods relance, Bernal le suit. Anarchie! Woods, bernal, Roglic, Fuglsang et Valverde en chasse derrière Mollema. Sommet dans 600m pour le néerlandais. Haig revient. les poursuivants semblent lâcher l’affaire. Mais Bernal attaque fort! Valverde, Fuglsang et Roglic suivent. Woods cale. Tiède. Terminé. Il reste 5 km. Mollema semble filer vers la gloire. Valverde s’extirpe du groupe au train. Mollema dispose de 25” à 4km. Valverde peut-il le faire?

Qu’ils sont mal placés ces gros boudins oranges! 20” à 2 km pour Mollema. bernal revient sur valverde. Roglic est battu!

Bauke Mollema triomphe sur ce Tour de Lombardie, 38 ans après Hennie Kuiper, dernier néerlandais vainqueur en Lombardie. Alejandro est son dauphin, Egan Bernal est troisième, Jakob Fuglsang échoue au pied du podium. Michael Woods complète le top 5.

Le classement final de ce Tour de Lombardie 2019

David Gaudu a explosé dans la dernière difficulté. Roglic “déçoit” alors qu’il était annoncé comme l’épouvantail de ce Il Lombardia 2019. Latour (très offensif) et Mollard figurent très bien à ce niveau. valverde confirme ses excellentes dispositions actuelles malgré ses 39 ans. Bernal avait annoncé un retour en forme sur le Gran Piemonte malgré un style besogneux. Fuglsang ou la régularité icnarnée, Woods en forme, Haig en condition ascendante, Buchmann sur la foi de son Tour de France forment un séduisant top 10. Superbe victoire pour Bauke Mollema qui ravira les amateurs de la Petite reine assurément.